Menu

Maisons de Mode | Le site officiel des Maisons de Mode


Maisons de Mode Events

Focus 33ème Marché des Modes : De Maarse

De Maarse-Marché-des-Modes-décembre-2019-Maisons-de-Mode

De Maarse est une toute nouvelle marque de bijou qui prend le parti de l’épure, symbole d’une femme libre qui aime porter un bijou comme un signe intérieur de richesse.

Créée par une artiste plasticienne, passionnée de mode, de design, d’architecture et d’art contemporain, De Maarse trouve son inspiration dans l’éthique minimaliste et intemporel du Bauhaus. Chaque bijou est conçu comme une sculpture : l’artiste travaille ses prototypes elle-même qu’elle reprend jusqu’à trouver la justesse des lignes et des matériaux.

De Maarse est le fruit d’une longue gestation. Après avoir passé plusieurs années comme DRH en entreprise, Pascaline Rey décide de se consacrer exclusivement à la sculpture il y a 10 ans, discipline qu’elle pratique sous toutes ses formes depuis l’enfance.

C’est dans le cadre de ses projets artistiques très engagés sur le thème de l’identité féminine que l’artiste commence à créer quelques bijoux en pièces uniques. Elle réalise en parallèle des petites séries inspirées des années 70 pour elle-même et pour ses amis réhabilitant les émaux sur cuivre qu’elle réalise dans son atelier. Férue de mode et de design, Pascaline Rey décide de poursuivre dans la création d’accessoires, donne naissance à De Maarse fin 2017 et intègre Maisons de Mode.

Pascaline présentera pour la première fois sa collection au Marché des Modes, qui se tiendra à Roubaix du 6 au 8 décembre à l’ENSAIT et au Vestiaire.


Maisons de Mode Pop-Up Shop

Les Petits Bohèmes et Désuet en Pop-up au Vestiaire

Les Petits Bohèmes Pop Up Vestiaire Maisons de Mode

 

Mathilde Hardy a un goût exquis et aime les voyages. Depuis plus de 10 ans, elle chine au gré de ses envies des tapis et de jolis objets raffinés pour la maison en France et à l’étranger.

Les Petits Bohèmes propose également une ligne de vêtements éthiques confectionnés par des artisans indiens. Simon et Perrine de la marque Désuét rejoindront Mathilde et proposeront leur univers de décoration basé sur les antiquités.
Ils s’installent au Vestiaire durant tout le mois de décembre dans une boutique éphémère qui ravira les nombreux fans de leurs marques.

Plus d’infos sur les collections présentées ici : www.lespetitsbohemes.fr et www.desuet.fr


Maisons de Mode Events

33rd Marché des Modes in the spotlight : Decimals

Decimals-Marché-des-Modes-décembre-2019-Maisons-de-Mode

This team searched forever…and finally found its inspiration in one word: Decimals, France’s first tennis club.
And in that moment were born a label, a style, and a state of mind made for athletic people who don’t take themselves too seriously. At least, not always.

The challenge for Decimals has been in creating unique designs inspired by the golden age of tennis but that relevant today, employing perfect cuts that blend comfort, technical expertise and relaxed style.
The label caters to both those active and less active in athletic pursuits, all desiring that casual allure before and after (or instead of) working out.
Decimals champions a return to the essence of tennis, to elegance on the court and elsewhere, to cheekiness, to daring, to flash. Bad characters welcome!

Sport and style to be discovered at the next Marché des Modes taking place December 6-8 at Le Vestiaire and ENSAIT in Roubaix.


Maisons de Mode Designers

Voir(e) takes first place at Lab.Scene competition

voir(e) lab.scene wsn who's next maisons de mode


The judging committee of Lab.Scene, the incubator of Who’s Next and Istituto Marangoni, has chosen the winner of its first promotion: Maisons de Mode’s Voir(e). The winner by unanimous decision, the label will receive as its prize guidance for a year in formulating and implementing its business strategy and development.

Coached by WSN and Institut Marangoni, Voir(e) will have the opportunity to show its collection in its own space during the Who’s Next and Premiere Classe fairs in 2020 to international buyers in the fashion community.

Tag : 

Maisons de Mode Events

33rd Marché des Modes in the spotlight : Nao Jewels

Nao-Jewels-Marché-des-Modes-décembre-2019-Maisons-de-Mode

Nao Jewels is a Belgian brand of jewellery established in 2015.

Despite the collections evolving over the years, Nao Jewels have retained a signature aesthetic from the start, recognizable in the geometric forms employed.
Taking inspiration from Art Déco and Bauhaus, Nao Jewels stands apart in its ability to acknowledge trends while maintaining its own unique essence.
Today the brand has its own online boutique and more than 60 points of sale in Belgium, France, Luxembourg and Switzerland.

Nao Jewels will join more than 100 other designers, brands and labels at the next Marché des Modes taking place December 6-8 at Le Vestiaire and ENSAIT in Roubaix.


Maisons de Mode Events

33rd Marché des Modes in the spotlight : Maison Geneviève

Maison-Geneviève-Marché-des-Modes-décembre-2019-Maisons-de-Mode

Maison Geneviève takes inspiration from the current political and social climate in creating clothing that possesses a military spirit.

This menswear/unisex line of offbeat urban sportswear uses both raw and recycled materials, such as end of stock fabrics as well as old military and work uniforms – combining them with more ‘desirable’ materials such as leather and wool. The apparel puts an accent on effects such as crumpling and the irregular look achieved by dying by hand. Completing the look are the bulky metal fasteners often used in military apparel around the world.

The cut is often roomy, adjustable by hems and runners, with exaggerated effects and unexpected silhouettes that seem counterintuitive.

A line of leather accessories complements the looks in pouches with adjustable straps as well as bags in a wide range of sizes with metallic clasps and deconstructed finishing that play with the codes of leather goods and apparel.

Both garments and bags are crafted by artisans in Paris.

François Laurendeau trained as a costumer at Esmod Paris, where he received a degree in fashion design and pattern-making in 2018. While studying, he launched the label  Maison Geneviève in 2014 which, from its start, offered both accessories and apparel, then produced in limited editions in Paris.

He calls these new looks and accessories he creates ‘hardwear’ that he wishes to bear witness to lives lived, to histories experienced, and to a demand for a certain idea of quality: each garment’s comfort and ease of wear are achieved by the solid materials used, so that you can live life rough and tumble without fearing rips or damage to your ensemble…

Collections by Maison Geneviève will be on hand at the next Marché des Modes taking place December 6, 7 and 8 at ENSAIT and Le Vestiaire and in boutiques and the Avenue Jean Lebas in Roubaix.


Maisons de Mode helping designers

United Fashion : destination Antwerp and the Flanders DC programme

The latest step in the United Fashion project included a stop in Antwerp to find out more about the programme prepared by Flanders DC : four days focused on the topic of Fashion Tech.

In attendance were designers supported by various United Fashion members, who were able to take part in Fashion Talks, to attend the Belgian Fashion Awards, and to visit Creative Ville.

These motivating events allowed everyone to explore more deeply Fashion Tech and eco-responsibility.

However, before the above took place, Flanders DC had organised a Pitch Battle where each designer had three minutes to pitch their project and how it would be innovative to a committee of industry professionals.

This challenging exercise had the following entrepreneurs stepping up to the plate: Angela Ciobanu, APA-Intemporal, AR Smart Dress, Avail, AwaytoMars, Bioracer, Braille, by-wire, Correcty, Cosh !, DyeCoo, Flora Miranda, Lukso, Macty, Olga Noronha, Phygital Africa Lab, Radius Tech Fashion Services, Retviews, See Through, Shavatar, Solve, w.r.yuma…and, representing France : Uma Oath and Urban Circus.


Maisons de Mode Events

Focus 33ème Marché des Modes : House of Marlow

House-of-Marlow-Marché-des-Modes-décembre-2019

Marque de lingerie haut de gamme et éthique, House of Marlow est née du désir de sa créatrice de mélanger deux univers trop souvent dissociés : l’innocence et la sensualité.

Créer une lingerie porteuse d’histoires merveilleuses

Diplômée de l’école Esmod où elle apprend les traditions de la corseterie française, Billie Marlow fait ensuite ses preuves dans différents studios de création et maisons de lingerie de luxe. Mais pour cette amoureuse de la poésie, fascinée par le pouvoir des histoires, l’envie de raconter la sienne se fait de plus en plus grande. En 2019, elle décide de fonder sa propre marque. « En tant que créatrice de lingerie, j’ai la possibilité d’offrir aux femmes d’autres alternatives, d’autres histoires à raconter, à elles mêmes, mais aussi à dévoiler », confie-t-elle.

House of Marlow est née. Un nom imposant pour une marque qui se veut légère, illustration de la dualité qui compose son ADN. Ni maison close ni maison de poupée, House of Marlow refuse de choisir entre innocence et sensualité et les allie avec délicatesse. Des paroles de Gainsbourg aux textes de Verlaine, de la douceur des peintures de Klimt à la nudité crue des clichés de Purienne, les inspirations sont multiples et transmettent un message de liberté. Que la douceur soit charnelle, la provocation délicate et la sensualité passionnée.

Des pièces exclusives fabriquées de manière éthique et responsable

Les matières sont sélectionnées avec soin. Tulle doux, crêpe de soie et satin stretch d’origine française ou italienne tous certifié Oeko-Tex sont teints à la main avec des teintures naturelles. Les fonds de culottes sont réalisés en coton biologique.

La marque achète uniquement la quantité de tissus nécessaire à la production de petites séries d’ensembles. Pas de surproduction ni de stocks inutilisés. Pour celles qui acquièrent les pièces, c’est la garantie de l’exclusivité.

Dans l’atelier parisien, chaque pièce est fabriquée à la main et permet la valorisation du savoir-faire de la corseterie française. Les déchets textiles sont utilisés pour décorer les pochettes qui accompagnent les dessous mis en vente ce qui permet à la marque d’avoir de très faibles déchets textiles.

Polissonne et Indolente, les deux premières collections séduisent

Pour sa première collection, « Polissonne », mise en vente cet été, la marque présente des soutiens-gorge sans armatures, tout en confort et légèreté. Composée d’une vingtaine de pièces, la ligne décline son inspiration florale à travers des couleurs lumineuses, des jeux de texture et des formes de corolles déployées. Souhaitant habiller une diversité de morphologies, la créatrice propose des ensembles dont les tailles vont du XS au XL en passant par le SXL en soutien-gorge (pour les personnes possédant un petit tour de taille et une forte poitrine).

Lancée le 20 octobre, « l’Indolente » habille nos corps de fantasmes pour l’hiver, entre couleurs plus sombres et jeux de transparence insolents. Quinze pièces pour titiller nos esprits, avec délicatesse et espièglerie.

À découvrir le 6, 7 et 8 décembre 2019 au Marché des Modes à l’ENSAIT, au Vestiaire et dans les boutiques de l’avenue Jean Lebas à Roubaix !