Menu

Maisons de Mode | Le site officiel des Maisons de Mode


Les événements Maisons de Mode

Focus 32ème Marché des Modes : Andrée Sorant

Andrée Sorant Marché des Modes mai 2019 Maisons de Mode

Hommage à une grand-mère maternelle, modèle d’élégance et premier Prix de Tango, Andrée Sorant est le nom choisi par la créatrice Louise Motte pour baptiser sa ligne d’accessoires.

Sensible au patrimoine textile, elle a fait le choix d’éditions de carrés de soie en séries limitées.
Un choix d’exigence et de luxe jusque dans le moindre détail, une qualité rendue possible grâce au savoir-faire traditionnel des artisans de la région lyonnaise qui façonnent et impriment ses foulards.

Colorama vif et élégance contemporaine composent des collections dont la créativité célèbre la mémoire de cette aïeule désignée à l’époque comme étant « la femme la plus élégante d’Arras ».
Issu d’influences diverses, du design, des arts et de l’architecture, chaque foulard est un univers, proposant ses motifs singuliers et invitant à de multiples pliages qui le façonnent tel un objet graphique.

Dans une démarche de recherche textile et de réinterprétation des accessoires classiques, la créatrice d’Andrée Sorant crée également le Col Claude. Accessoire unisexe (au nom unisexe), il est inspiré du Col Twist des années 60 et devient une alternative au nœud papillon et à la cravate. Il se décline en différents tissus (coton ou soie) et se porte sous un col de chemise ou en collier plastron pour les femmes. Tous les modèles sont réversibles, ils présentent un imprimé différent de chaque côté. Il est également réglable, grâce à sa barrette de serrage, il s’adapte au mieux aux différents tours de cou. Tout comme les foulards, leur fabrication est française, ils sont cousus à Roubaix (autre ville référence du patrimoine textile français).

Andrée Sorant a intégré une boutique-atelier durant 4 ans chez Maisons de Mode au Vestiaire à Roubaix où elle a pu présenter ses collections auprès d’acheteurs professionnels dans le cadre du salon Maison & Objet.

Au delà d’un simple accessoire, les foulards et les cols Andrée Sorant sont une signature raffinée et actuelle. Ils questionnent les accessoires traditionnels des vestiaires féminins et masculins pour en donner une lecture contemporaine et magnifier leur caractère emblématique.

En septembre 2016, Andrée Sorant lance une première ligne dédiée à l’univers de la Maison (papiers-peints et tapis). Elle se positionne à présent en studio graphique et souhaite décliner ses imprimés à l’esprit « rétro-raffinés » sur de multiples supports qui mettent à l’honneur la qualité des savoir-faire traditionnels.

Elle signe également une collaboration avec Blanche Porte et fait son grand retour au Marché des Modes. Retrouvez-la sur l’événement du 24 au 26 mai 2019.


Les événements Maisons de Mode

Focus 32ème Marché des Modes : Dizy Design

Dizy Design Marché des Modes mai 2019 Maisons de Mode

Dizy, c’est l’histoire d’une envie d’améliorer la façon d’acheter le mobilier en alliant développement durable et  créativité. Après deux années de discussions, des centaines de choix stratégiques, des dizaines de prototypages…
Après avoir parcouru la France et l’Europe à la recherche des meilleurs partenaires et des plus talentueux artisans, Dizy est né en janvier 2019.

Dizy, c’est aujourd’hui 4 personnes, Vianney, Augustin, Laure, Théo qui travaillent d’arrache-pied au quotidien pour continuellement améliorer la qualité des produits & services.

Dizy, révolutionne la façon d’acheter votre mobilier : vous créez vos propres meubles, sans outil ; juste selon vos envies !
Choisissez les pièces dont vous avez besoin parmi des abat-jours, des pieds, des traverses, des plateaux… Mixez les couleurs qui vous inspirent et assemblez le tout pour créer un meuble unique ! Un bureau-lampe ? Un portant-miroir ? Une table-bol ? A vous de d’inventer votre meuble unique & design.
Prêt à créer ? Rendez-vous au Marché des Modes du 24 au 26 mai à Roubaix (Salle Watremez et Vestiaire) pour découvrir la marque et ses produits !


L'accompagnement chez Maisons de Mode

Le projet United Fashion à Skopje avec Oh Suzy, représentant Maisons de Mode

Comme vous le savez sans doute, Maisons de Mode fait partie du programme United Fashion visant à mettre en lumière les créateurs et les marques européennes de structures d’accompagnement à travers l’Europe dont MAD Brussels – chef de file du projet -, Baltic Fashion Federation, Fashion Council Germany, Fashion Weekend Skopje, Flanders DC et Moda Lisboa !
Après Berlin en juillet 2018 et janvier 2019, Riga en octobre 2018, c’est au tour de Skopje d’accueillir United Fashion dans le cadre de son Fashion Week-End. C’est la marque Oh Suzy ! qui a été sélectionnée pour représenter Maisons de Mode lors de cet événement. Suzy Gyde, créatrice de la marque, a ainsi pu durant 4 jours présenter sa collection à des acheteurs européens lors d’un showroom, rencontrer des entreprises de confection macédoniennes, participer à des workshops sur la créativité et l’artisanat.
Le coup d’envoi de ce week-end a été donné par le défilé des créateurs United Fashion dont : Arthopoda, Cristina Real, Concepto, Chic Utility, Evgenija Zafirovska, Rosica Mrsik, Lila Style House, MLS Marie Laure Stevigny, Red Juliet, Hanfaz Paris, Marko Feher, Mateyaneira, Marija Kulusic, Kokoro, Kotev Ksenija, Toos Franken, One Wolf, Diana Arno, Faulhaber, Tanja Christiani, Andra Handaric, Lommer, MAnnequin, Vesa Gruda, Ece Ozalp, Senem Unal Jewellery, Dragana Mihajlovic et bien sûr Oh Suzy !
La prochaine étape de ce périple européen sera à l’occasion des 48H Maisons de Mode à Lille en septembre 2019.


Les événements Maisons de Mode

Focus 32ème Marché des Modes : Historia Natural

Historia Natural Marché des Modes mai 2019 Maisons de Mode

C’est une histoire d’amour qui va mener la créatrice Eva Falkowski jusqu’en Colombie. Vont s’enchaîner, les découvertes, les rencontres, les idées, et la naissance de Historia Natural : pétillant métissage franco-colombien. La marque tisse ses premières racines dès 2016, dans un atelier familial de confection de pyjamas à Bogota.

C’est de la recherche de sobriété et de simplicité que le premier modèle de maillot de bain baptisé « Sencillo » voit le jour ; un maillot une pièce, noir, croisé dans le dos. De là, va découler la création et l’ADN de la marque : simplicité, complexité, le désir d’une perfection, sobre et attirante.

Chaque pièce est conçue minutieusement pensant à un corps changeant et mouvant, un corps qui se plie et se déplie, une pièce qui prend en compte toute la nature fluctuante de la femme. Le voyage et le partage entre deux cultures résonnent dans chaque collection, désignée et élaborée entre la France et la Colombie. Le corps, sa forme et sa nature dynamique sont à l’origine de chaque maillot. Toute l’attention portée à la conception du maillot de bain va de paire avec l’histoire qui lie aujourd’hui la créatrice et son usine de fabrication. Chaque année, elle traverse l’Atlantique pour concevoir les prototypes et la production au côtés de celles et ceux qui ont impulsé leur savoir faire et leur énergie ensoleillée à la marque.

La marque fait son lancement officiel avec sa seconde collection : « Les Solaires », faisant référence aux coloris, puisés dans les bouquets de fleurs des vendeurs qui parsèment les trottoirs de Bogota. « Les Solaires », c’est aussi la femme, avec ce qu’elle a de fort, de doux et de fascinant.

Une seconde collection affirmée, alliant séduction, performance et confort. Une matière qui offre souplesse, maintien, protection contre les rayons UV et résistance aux agressions du chlore.

Conçue pour toutes les femmes, pour toutes les activités.

La collection se compose de trois maillots une pièce, trois hauts, et deux formes de culotte disponibles dans toutes les couleurs, à coordonner librement.

En parallèle de la collection de l’année, des collections appelées « Excursus » sont développées, pour répondre à un besoin de recherches de perfectionnement et d’optimisation de la matière. Il s’agit uniquement d’éditions limitées.

Vous pourrez retrouver Eva et les collections d’Historia Natural lors du prochain Marché des Modes qui se tiendra du 24 au 26 mai 2019 à Roubaix, à la salle Wattremez et au Vestiaire.


Les événements Maisons de Mode

Focus 32ème Marché des Modes : Alinfini

Alinfini Marché des Modes mai 2019 Maisons de Mode

Avec le retour du printemps, il est temps de penser à refaire sa garde robe pour les beaux jours. L’occasion sans doute de profiter du Marché des Modes, dont la nouvelle édition aura lieu du 24 au 26 mai 2019 à Roubaix, au Vestiaire et dans un tout nouveau lieu : la salle Watremez.
A quelques semaines de l’événement, nous vous proposons de découvrir des créateurs et marques qui viendront vous présenter leurs collections Printemps-Été.

De nouveaux talents à découvrir dont la marque Alinfini qui poursuit une démarche respectueuse et durable qui concilie Occident et Maroc, industrie et artisanat, innovation et patrimoine. Dans cette alchimie contemporaine, une matière ordinaire se mue en objets de mode singuliers. Des accessoires à aimer un peu, beaucoup, passionnément ou à l’infini !

La marque a été fondée par la designer française Sandrine Dole. Installée à Marrakech, elle est spécialisée depuis 1999 dans la conception de produits artisanaux sur le continent africain. Alinfini est à la fois une application de ses valeurs, une vitrine de son savoir-faire et son laboratoire d’expérimentation.

Le concept est porté par deux valeurs fortes : l’éco-conception et la créativité.

Les accessoires sont solides, grâce à la matière employée et à une optimisation technique ; économes en matière, avec une production rationnelle et pondérée ; issus du recyclage de déchets neufs ou de ceintures usagées ; lavables en machine à 40° (avec une lessive écologique !) ; recyclables (si besoin !) car mono-composant à 95%.

Le design joue inlassablement avec son matériau de prédilection pour lui donner mille et une vies. Pliage et nervures, tressage et franges, la sangle dévoile un caractère insoupçonné. Les couleurs chatoient au gré des ondulations, la matière se fait précieuse, le toucher délicat. La sobriété du style sublime la métamorphose.

Alinfini propose deux collections au style urbain chic : une collection Haute couture : une cinquantaine de modèles sophistiqués, souvent féminins, parfois unisexes, est confectionnée en très petites séries : sacs, ceintures et colliers, étuis… et une collection BtoB : des modèles unisexes, personnalisables en série, permettent de valoriser l’image ou la démarche de développement durable des commanditaires : une gamme de petits accessoires de voyage et une gamme de sacs « tote bags ».

Envie de découvrir le travail de Sandrine ? Rendez-vous au Marché des Modes du 24 au 26 mai 2019 à Roubaix à la Salle Watremez (13 rue de l’Hospice) et au Vestiaire (27 rue de l’Espérance).

Pour rappel, voici les horaires de l’événement :
Vendredi 24 mai de 16h00 à 21h00
Samedi 25 mai de 11h00 à 20h00
Dimanche 26 mai de 11h00 à 19h00


La Presse en parle !

Philippe Perissé, invité de Version Française sur TV5 Monde

Philippe Perissé était l’invité dernièrement de l’émission Version Française sur TV5 Monde où il revient sur son parcours et ses inspirations.
Philippe Perissé aime les femmes … de caractère, audacieuses, impertinentes, au charisme naturel. De celles que l’on rencontre une fois et qu’on oublie jamais, ces femmes à l’allure parisienne, au chic masculin, au charme féminin, qui portent en elles ce on ne sait quoi d’unique, de libre, de sophistiqué et d’espiègle.
Pas étonnant dès lors de voir ce collectionneur d’uniformes militaires, passionné de Mucha, du cinéma et des illustrateurs américains des années 40, intégrer l’école de la chambre syndicale de la couture parisienne. Diplôme en poche, il exerce quelques temps chez Scherrer Haute Couture, puis chez Galliano. Enfin, pour affuter son œil, il tourne son regard vers les nouveaux créateurs comme Alain Gossuin ou Delphine Murat.
Après une formation à l’Institut Français de la mode en développement et management des marques de luxe, il est nommé à la direction de collection chez Catherine André. Il intègre ensuite la Division Produits de Luxe de l’Oréal au développement des collections Make-Up de Lancôme et Armani, mais la création le rappelle …
Guidé par ce seul motto, « révéler l’assurance, la beauté, la superbe innée de la femme », il commence à imaginer, en parallèle, des pièces uniques pour une clientèle privée. Prêt à sauter le pas, il crée sa marque éponyme. Les coupes construites – épaules structurées et taille marquée – s’imposent d’emblée comme la signature de Philippe Perissé. L’imprimé, quant à lui, dessine la touche impertinente de la griffe. Un imprimé « narratif » qui met en image les périples du malicieux Beau.
Beau, l’emblème de la marque. Etonnante chimère à la croisée du Bull Terrier et de l’aigle, il est en quelques sortes l’alter ego de Philippe Perissé et le premier ambassadeur de la marque. Symbole d’un hédonisme à la fois espiègle et poétique, il est tout à la fois l’ami et le protecteur de ses clientes.
Beau prend comme devise Age Quod Agis (« Fais ce que tu fais, et fais le bien » … surtout les facéties !)
Et cet adage, Philippe Perissé l’applique stricto sensu. En véritable tailleur, il donne vie à d’impeccables collection de jour, de nuit, mais aussi à des pièces uniques réalisées à la demande.


Les événements Maisons de Mode

Maisons de Mode au Fashion Weekend de Skopje en Macédoine

Pour mémoire, Maisons de Mode a été choisi comme Label de référence pour représenter la France dans le cadre du programme européen United Fashion initié par la plateforme design et mode Mad Brussels. United Fashion vise à améliorer la culture des créateurs émergents à travers l’Europe afin de les rendre plus compétitifs sur un marché de plus en plus complexe et concurrentiel.

Fin Mars, ce sont les marques Oh Suzy du label Maisons de Mode et Hanfaz Paris, présente sur le Marché des Modes qui ont pu s’envoler en direction de Skopje. Elles ont ainsi pu présenter leurs collections dans un showroom B2B de 29 créateurs, participer à des workshops sur le travail artisanal et la production, rencontrer Lambert et Associés et visiter des usines de confection locales ouvertes aux jeunes créateurs et aux petites quantités.

Prochaine étape : Lille à l’occasion des 48H Maisons de Mode qui prendront cette année les couleurs de l’Europe et du projet United Fashion.

Crédit photos © Ani Dimi