Menu

Maisons de Mode | Le site officiel des Maisons de Mode

Portrait (1)

,

Quentin Carnaille

Quentin Carnaille

  • 3D5A2836
  • 3D5A2874
  • 3D5A3617
  • 3D5A3673 (2)
  • 3D5A4147 (2)

Un architecte qui se convertit en artiste pour explorer les arcanes du temps. Sa réflexion initialement toute simple est de questionner la place de l’horlogerie mécanique dans un monde numérique. Pour Quentin, l’horlogerie mécanique appartient désormais à l’histoire puisqu’un outil plus précis et moins coûteux s’est déjà largement démocratisé. L’horlogerie numérique inonde nos vies et par conséquent la montre aujourd’hui est avant tout un accessoire.

L’idée de Quentin est alors de faire état de cette transition à travers une gamme de bijoux constituée de mouvements horlogers mêlant luxe et recyclage. Boutons de manchette, bagues, colliers et boucles d’oreilles, chaque bijou est issu de mécanismes de montres pouvant avoir plus de deux siècles. Les mouvements de montre existent désormais pour leur dimension historique et esthétique uniquement et s’affranchissent de la tâche fastidieuse de donner inlassablement l’heure qui défile.

Fort du succès de ses premières pièces, le jeune artiste développe une réflexion de plus en plus approfondie sur la notion de temps. Il questionne alors des thèmes tels que l’infini, la relativité, la ruine, ou encore l’origine de la lecture du temps, l’astronomie. Ces médias d’expression se diversifient, ainsi naissent différentes oeuvres sous forme de tableaux et sculptures mélangeant magnétisme reflet et lévitation. L’aboutissement de son travail actuel : The last Watch entendez la dernière montre celle qui ne donne pas l’heure, mais qui provoque discutions et débats interminables. Une oeuvre d’art portative véritable petite ruine itinérante évoquant la culture, le beau, l’éternel.

http://quentincarnaille.com/
quentincarnaille@gmail.com
Fan page

La boutique

Quentin Carnaille

62 rue du Faubourg des Postes, 59000 Lille

Ouverture :
Du Mercredi au Samedi de 14h à 19h

Contact :
06 01 17 08 05

On en parle aussi dans...

tous les articles liés à House of Vice